Une confession chrétienne du Dieu vivant

Cette confession de foi cherche à dire les convergences et divergences entre la foi chrétienne et d’autres traditions religieuses.

Bresil_083

UNE CONFESSION CHRETIENNE DU DIEU VIVANT

Avec tous nos frères et soeurs chrétiens, nous confessons que le Dieu Unique est PERE, au-delà de tout et de tous, FILS, s’approchant de tout et de tous, et SAINT-ESPRIT, au-dedans de tout et de tous.

Nous confessons que le Dieu trois fois Saint est MYSTERE d’infinité et de proximité, de communion et de communication, de tendresse et de justice.

Avec nos frères et soeurs en humanité juifs, nous confessons que Dieu est le Créateur de l’Univers et qu’Il est le Saint. Et différemment d’eux, nous confessons que le Créateur s’est fait créature et que le Saint s’est incarné.

Avec nos frères et soeurs en humanité musulmans, nous confessons que Dieu est le Tout-Puissant, le Parfait et l’Immortel. Et différemment d’eux, nous confessons que le Tout-Puissant a accepté d’être fragile, que le Parfait a porté nos imperfections et que l’Immortel, par la mort et la résurrection de Jésus, a transfiguré notre mortalité.

Avec nos frères et soeurs en humanité hindous, nous confessons que Dieu est l’Un indescriptible. Et différemment d’eux, nous confessons que son Unité est multiple et que le monde multiple ne se résorbe pas dans l’Un.

Avec nos frères et soeurs en humanité bouddhistes, nous confessons que la Réalité ultime est Inexprimable. Et différemment d’eux, nous confessons que l’Inexprimable s’est exprimé, non comme ” Vide ” impersonnel (shûnyatâ) mais comme Personnalité qui s’est ” vidée ” (kénose).

Ainsi, avec les religions de l’Orient, nous confessons que Dieu est Silence et Souffle. Avec les religions juive et musulmane, que Dieu est Parole. Et différemment de toutes, nous confessons que Dieu est tout à la fois Silence, Parole et Souffle (Père, Fils et Esprit), que la Source silencieuse s’est faite Parole, que la Parole s’est faite chair et que par le Souffle de la Parole toute chair peut devenir une parole animée à la louange du Dieu au-delà de tout.

Avec tous nos frères et soeurs en humanité sans religion et de bonne volonté, nous confessons que les droits de l’homme et de la femme sont inaliénables. Et différemment d’eux, nous confessons que l’humain est image du divin.

Avec l’apôtre Paul et tous les chrétiens de tous les temps, nous confessons la divinité, l’incarnation, la mort, la résurrection et l’élévation de Jésus, Fils de Dieu reconnu comme Messie, venu et qui vient (cf. Philippiens 2/5-11). Et cette confession commune nous réjouit intensément.

(Texte de Shafique KESHAVJEE, paru dans Vers une symphonie des Eglises, Editions Ouverture et St Augustin, 1998 et dans Sinfonia, Oecumenica, Célébration avec les Eglises du monde, Basileia Verlag, 1998)

Télécharger le PDF :

2 réflexions au sujet de « Une confession chrétienne du Dieu vivant »

  1. Merci beaucoup pour ce beau texte – que j’ai déjà utilisé plusieurs fois dans des cultes, et en anglais et en français. J’aime beaucoup cette expression des liens universels avec des personnes d’autres croyances ET une expression claire et simple des spécificités de notre foi chrétienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *